10/12/2008

neige + Hugo + bisons



aujourd'hui il a neigé
et même qu'il neige encore
"Information inessentielle, futile " me direz vous à juste titre . "Pas de quoi en faire un "message" sur un blog !"
Vous avez sans doute parfaitement raison , mais moi , ce soir , j'ai envie de "poster un message" sur mon blog . D'une part il s'appelle "noniouze" , ce blog , c'est dire d'emblée que je ne cherche pas à donner des nouvelles d'importance cosmique , internationale, nationale , régionale ! D'autre part , pour quelle raison , je vous le demande , me priverais-je de soulager mon envie de faire courir bêtement mes doigts sur le clavier ?
Et puis, peut être que ce "il neige" tapoté gentiment en incipit de ce message déclenchera-t-il une avalanche textuelle de première bourre ? Peut être que le vieux père Hugo , un soir de décembre , s'emmerdant devant son bureau a-t-il pris une plume , un morceau de papelard , et s'est mis à écrire : "il neige" en regardant par sa fenêtre , puis il a biffé et écrit , "il a neigé" , puis rebiffant , "il neigeait..." et hop , blang , blizzard , tempête de neige , c'était parti :
"Il neigeait on était vaincu par sa conquête"
et les alexandrins se sont mis à débouler comme des bisons dans les grandes plaines du far West ! et le Totor bondissait dans son fauteuil comme s'il chevauchait un mustang . Ah je le vois bien le Totor ,un putain de fusil à alexandrins-bisons entre les mains et tirant sans viser : encore un d'abattu , et poussant de grands hurlements de victoire ! Ah ça le réchauffait diablement cette cavalcade ! pour sûr qu'il ne s'emmerdait plus du tout ! Buffal(hug)o Bill-Totor !
Et il ne regardait plus du tout par sa fenêtre pour voir si la neige tombait encore dehors : il en avait plus rien à foutre de la neige , et si elle tenait ou pas , et si demain il allait pouvoir aller au boulot sans problème , et si il aurait pas mieux fait de se préoccuper des pneus neige avant etc etc
Certains lecteurs soucieux d'exactitude historique me feront ici remarquer qu'Hugo ne s'est jamais soucié d'avoir ou non des pneus neige .
Sans une hésitation et en toute mauvaise foi je leur rétorquerai : "qu'en savez vous ? il avait une putain d'imagination Big Totor ! Jules Verne a bien anticipé le sous marin pourquoi Totor n'aurait pas rêvé le pneu neige ? "

ça ne serait ni plus ni moins "invraisemblable" que , par exemple , taper la requête "neige+hugo+bison" sur Google et découvrir qu'il y a des milliers de "réponses" !!!!!

6 commentaires:

Éric a dit…

Ben, ici, il ne neige pas. Bien que je sois plus au nord...

(Avec "empiduc" pour la vérification des mots. C'est quoi, un empiduc ?)

SebMénard a dit…

Pfiu si on devait s'enquérir des raisons valables d'écrire un message sur un blog, neigerait peut-être plus. Plus jamais. Jamais.

"Empiduc" ça se prononce.

"Verfcxgpi" c'est pas simple.

neige + hugo + bisons = souffle tranquille sur mes plaines arides.

HK and RL a dit…

Ugh ô hommes !
pas répondu plus tôt à vos messages parce que week end de labeur revuistique avec JC Belleveaux et Yves Artufel

"empiduc" : TB question , je crois que c'est le mâle de l'"ignocti" (ci dessous - mon dessous pas le vôtre- et quand ils arrivent à copuler l'empiduc et l'ignocti donnent naissance à des "verfcxpi" (la mise bas est souvent très délicate )

Clarinesse a dit…

J'adore ton ton !
Fastoche, le canon à 'lexandrins :
"Les bisons cavalaient dans la neige hugolienne
Et soudain le troupeau s'arrêta : Hé là, freine !
S'écria le premier tandis que le second
Ne cessait de glisser dans l'élan de ses bonds."
Avec les enjambements de Totor en prime.

Clarinesse a dit…

Un petit mot supplémentaire :
- pour excuser la désinvolture du tutoiement dans le commentaire précédent, dont la seule justification était de rappeler "Totor" avec son allitération.
- pour vous informer que, avec votre permission, je voudrais insérer un lien vers votre article afin d'expliquer la genèse de ce petit quatrain de vers de mirliton dont je voudrais faire un ersatz de billet.

HK and RL a dit…

no problem pour le lien : j'avais déjà moi même "lié" nos blogs
(dans un blog antérieur ça s'appelait , cette liste de "liens" : "je me lie tu lies par la barbichette"
j'ai changé en "c'est bien c'est chouette chez ...." (sans me souvenir du tout de quelle rengaine de jadis est tiré cette expression