21/01/2009

perplexité spiralique



une autre amie chère (que ferait décidément un écrivain-à-spirale sans amies chères pour l'aider) m'envoie un lien vers des "spirales" qui, dit elle , devraient m'intéresser . Certes oui !
Ces dessins , de Paul Klee, sont accompagnés du texte suivant :

Si l'on considère comme séparé le mouvement démarrant du centre et le mouvement partant des périphéries, on obtient à la fois une contraction et une expansion avec des mouvements dans le sens des aiguilles d'une montre et dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Ceci produit à la fois une distinction géométrique et symbolique. La vie se développe à partir du centre pour comprendre de plus en plus le monde ou régresse sur elle-même produisant des restrictions alors que la mort peut soit se contracter vers le centre en produisant une asphyxie et une absence d'espace en soi, soit se déployer dans l'illumination.


  • « Quand on ne sait pas où on va, il faut y aller... et le plus vite possible ! »
  • « Avec un escalier prévu pour la montée, on réussit souvent à monter plus bas qu'on serait descendu avec un escalier prévu pour la descente. »
  • « Le plus long chemin d'un point à un autre est la ligne droite. »


EUH ????????????
je ne sais pas pourquoi mais j'ai soudain pensé aux Shadocks et à leur logique impeccable


3 commentaires:

thomas vinau a dit…

c'est ça le truc! Hozan kebo est un shadock!!!! qui fait soi dit en passant des classes mi(ni)crobes

HK/LR a dit…

merdre ! démasqué !!! par ce que de surcroit HK est aussi un concombre masqué !!!!

Fripouille a dit…

Nous sommes tous des Shadoks.

J' ai même rencontré des shadoks heureux.

Le shadok sifflera trois fois.

Les dents du Shadok.

Sexe, drogue et shadok and roll.

Un seul shadok vous manque et tout est dépeuplé.

...

Le shadok = un must !