08/09/2009

conseils à un jeune poète qui croûle sous les poèmes à la fin de l'été




Tes poèmes nettoie les bien
sans les laver
ôte toute trace de terre
enlève les parties meurtries
ou blètes
ou verreuses
avec un couteau bien effilé
coupe les en tranches de 4/5 mm
sans les peler
puis range les soigneusement
sur les plateaux de ton "deshydrateur"
Marque : ABC
Grand Modèle (GM) A601.107
Nombre de plateaux : 4 (extensible à 7)
Minuteur : Oui* Minuteur de 12h
Thermostat : Oui* Thermostat 3 positions: 250W / 500W / 750W
Air ventilé : Oui
Surface d'un plateau : 0.093m2
Surface totale : 0.374m2
Puissance : 700W

pour un poème je conseille
thermostat en position 3
et une durée d'au moins 8 heures
(les poèmes ça se deshydrate pas vite)

enfin met les dans un bocal bien hermétique
range les à l'abri de la lumière
dans un lieu bien sec

tu pourras les manger
cet hiver
en apéritif

pour une fois un poème
nourrira son homme


(demain , suite de nos conseils : comment stériliser ses poèmes et les mettre en bocaux)
(puis : comment faire une bonne gelée de poèmes, la recette d'Uncl' Beardy Roro )
(puis : précautions à prendre pour congeler ses poèmes)

12 commentaires:

Anna de Sandre a dit…

Ca faisait longtemps que je ne m'étais pas autant marré en lisant un blog !
Et puis j'aime bien le carnet à spirales, après j'ai l'air de Sheller dans la tête.

HK/LR a dit…

et merde ! je me la pète Rainer Roro Rilke (triple R) et en guise de "commentaire" y a une Anna qui se marre !
shit ! demain je me la joue "acheminement vers la parole" façon Dalida (euh non ! je voulais écire "façon Heidegger")

françoise a dit…

Dis Roro...tes tonnes de fruits que tu dessicaces, c'est pas juste pour pas manquer d'apéro c't'hiver?('tit verre? ouhhhhh!)

françoise a dit…

Et puis Roro, j'y pense, j'aimerais aussi savoir comment mettre des poèmes en saumure (pas Saumur ) et au vinaigre? Même des fois, on peut en faire de la liqueur...allez, au boulot!

Anna de Sandre a dit…

C'est à dire que justement, cette parodie est géniale :o)

Éric a dit…

Beardy, n'oublie pas d'expliquer itou comment on fourre un poème dans un Microbe-onde ! Si on les embocalent tous, je fais quoi, moi ? Je suce mon pouce ?

thoams a dit…

Merci uncl'beardy !
ça me servira. Pour l'instant je me contentais de laisser pourrir mes poèmes dans un bidon jusqu'à la sainte distillation cosmique

HK/LR a dit…

poèmes en saumure
poèmes au microbe-onde (recette typiquement wallone)
poèmes distillés (ça je connaissais déjà !)
merci les aminches pour tous vos conseils de saison
mais , comme vous êtes tous de fins connaisseurs , pouvez vous me renseigner : les noyaux de vos poèmes vous les enlevez, vous ?

Chr. Borhen a dit…

Je suis scié !

HK/LR a dit…

oh ! so sorry Chr.B ! je suis toujours maladroit avec les tronçonneuses à poèmes !

Anna de Sandre a dit…

Surtout pas enlever les noyaux ! C'est comme les atomes, y'a des nuages à l'intérieur :o)
(Pis c'est chiant à enlever les noyaux, et quel plaisir que d'entendre un convive gueuler :"putain merde, t'aurais pu enlever les noyaux, c'est chiant de tomber dessus à chaque fois !")

HK/LR a dit…

peut-être même ne garder que le noyau des poèmes et manger le reste frais cueilli ?