15/09/2009

de mort lente


je vous raconte
ce matin en allant au turbin , ronchonnant , il faisait frisquet et tout grisou , et en écoutant les "niouzes" à la radio , et ronchonnant encore plus , m'est venue une association de mots "sur le fil tranchant des jours"
et puis j'ai bossé
il a fait gris toute la journée , et pas chaud , et a plu (rien à redire à tout ça, c'est "de saison")
et puis toujours cette fuckin expression "au fil tranchant des jours"
alors j'ai essayé d'en extirper quelque chose , façon de m'en débarrasser une bonne fois pour toutes parce qu'elle commençait à me casser les bonbons
ça a donné ce truc très .. jovial :

au fil – ah quel tranchant – des jours
après les jours
(la lame est toujours fraichement aiguisée)
on se taillade
ça sanguinole

une vie s’écoule


et je me suis dit que ça allait être mon "billet" de ce jour
et j'ai voulu "mettre une image" pour aller avec
j'ai tapé "couteau" sur Google images mais je n'ai rien vu qui m'attire l'oeil
alors j'ai tapé "fil du rasoir"
et j'ai obtenu illico la zimage ci dessus
Ah le pied ! ou plutot contre-pied ironique au texte
et me suis souvenu de ces lignes de Brassens :
"mourir ... mais de mort lente"

et ça m'a fait marrer


(et je dédie ce billet à Louis Dubost : pour le fun)

5 commentaires:

catherine L a dit…

je réagis sur ton com sur WR je suis d'accord avec toi d'autant plus que je ne suis pas du tout une nostalgique du passé mais plutôt même une phobique du retour en arrière. WR colle avec son temps tout comme on dira d'aggata plus tard ....merci en tout cas car je ne connaissais pas j'avoue mon ignorance !!!
par ailleurs j'aime bien ton ton si j'ose dire...

Éric a dit…

Ah, Beardy ! Si mon emploi du temps pouvait m'inspirer autant que le tien le fait !

HK/LR a dit…

moi aussi catherine L j'ai une faiblesse pour le thon : avec plein de mayo (comme Hobbes) (pas le philosophe mais le copain tigre de Calvin) (pas le protestant ) mais etc

Rick ! je ne suis pas inspiré ! j'peux plus ! deux paquets de clopes by day ça vous coupe l'inspiration

françoise a dit…

sauf que...
Je passe une 'tite vidéo à mes élèves dans laquelle on voit effectivement le gastéropode ("estomac dans le pied" ou dans les talons, c'est pareil)que l'on fait passer sur le fil du rasoir, pour montrer qu'il est tellement bavouilleux qu'il ne se blesse même pas...un coussin de bave quoi!

Ut a dit…

Tourne tourne la tête.
Tu meurs t'en sais rien.
Tu écris ce que tu étais mort.
Et tu dis que tu te rappelles rien.
Tourne tourne la tête....