18/03/2009

printemps des poètes (version médiévale)



deux visions « pouhétiques » du printemps

à ma droite (on applaudit bien fort) : le titulaire du titre « poésie printanière avec zoiseaux et tout le tralala » : Charles d’Orléans (« le temps a laissé son manteau ‘)

à ma gauche (on applaudit encore plus fort) : le challenger (mais vainqueur prévisible aux points & aux coups de poings direct & uppercut & autres) : Bertrand de Born : vive le printemps on va pouvoir reprendre la baston !

ah ces vieux pouhètes d’antan ! sacrés loustics !

ding ! première manche ! (ouh lou lou le Charles d’O. vient de se prendre une sacrée mandale , doit entendre plein de petits zoizeaux cuicuiter in his head ! )

2 commentaires:

Sylvaine a dit…

Tiens j'aurais plutôt penser à accoupler Villon et Pisan. A chacun ses oxyures du printemps !

HK/LR a dit…

ce paillard de François et la gente Christine : hum ! pas mal comme accouplement en effet , il en serait sorti des marmots assez étonnants !