03/03/2009

TOUS AUX ABRIS !

Le printemps des poètes vient de débuter

Le thème principal en est cette année « le rire en poésie »

« mieux vaut de ris que de larmes écrire » disait Maitre François , rarissimes sont les poètes qui ont suivi son conseil ! D’où au demeurant l’image de pleurnicheuse que se traine souvent la poésie. Reconnaissons qu’elle est souvent chouignarde en effet !

Alors que !

alors que la vie ne manque tout de même pas de drôlerie . Je viens d’apprendre par exemple en lisant le Monde que

Les pets de mollusques réchauffent la planète

Selon une étude conjointe de chercheurs allemands et danois , les rejets gastriques des mollusques aquatiques pourraient avoir un effet « nocif important » sur l’environnement

Rendez vous compte ! Le saviez vous que les moules et les huitres pétaient ! et d’abondance semblerait-il puisqu’elles ont en pétant un effet nocif important sur la Planète !

La fin du Monde sera peut être causée non par des bombes très atomisantes , ni par je ne sais quels cavaliers de l’Apocalypse mais par des pets de moules ! Par des milliards de mollusques qui depuis les temps anciens conspirent en secret pour l’anéantissement de la Planète ! El Quaïda à côté c’est de la petite bière , c’est roupie de sansonnets !

TOUS AUX ABRIS !

et n’éclatez pas de rire avant le début du spectacle final : ça promet d’être quelque chose !

Amis d’la poésie : le pet d’la moule ! voila un beau sujet d’inspiration , non ?

Pour vous titiller un peu voici quelques informations :

Il y a actuellement 8 classes de Mollusques :

  • Les Solénogastres (350 espèces connues vivant dans toutes les mers)
  • Les Caudofovéates (100 espèces connues vivant dans toutes les mers du globe)
  • Les Polyplacophores (900 espèces connues vivant entre 0 et - 3 000 m)
  • Les Monoplacophores (15 espèces connues vivant dans les fosses océaniques)
  • Les Gastéropodes (103 000 espèces connues ayant une répartition mondiale)
  • Les Céphalopodes (786 espèces connues, toutes marines vivant dans toutes les mers sauf la Mer Noire)
  • Les Bivalves (12 000 espèces vivant en eau douce et dans toutes les mers du monde)
  • Les Scaphopodes (400 espèces toutes marines)

PS : désormais je vais me méfier quand même en dégustant des huitres ! je boirai sans doute un ou deux verres de muscadet supplémentaires pour me rassurer !!!!!!!!

6 commentaires:

Arthémisia a dit…

Tout s’explique : c'est surement pour cela que les bourgeoises emperlousées sentent tant le renfermé.

Désirée a dit…

Le diable c'est que lorsqu'on essaie d'en écrire de la poésie rigolote, il y a toujours des censeurs pour venir nous rappeler à "l'ordre". Puis, si on insiste on finit par se traîner une réputation de Jean-foutre. Néanmoins savoir écrire dans ce registre du rire n'est pas donné à tous, on trouve plus sur le net et dans les recueils de quoi aller se pendre que le contraire. A croire qu'on a pas assez de misères, il faut qu'on en rajoute...

Quand aux pets de moules, sont-ils plus nocifs que les pets de nonne?

Désirée a dit…

Parce que ce sont "de vieilles moules" Arthi?? ;)

Arthémisia a dit…

@ Désirée : il faut croire que(ue)...oups...je ne l'ai pas dit!

HK/LR a dit…

tout cela donne raison à Marylin : vive les diamants ! POUPOUPIDOU !

Dominique Boudou a dit…

Je savais pour les vaches mais pas pour les moules et autres petites bestioles. Danger danger !